Lexique immobilier

Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Tableau d’amortissement

En vertu de l’article L. 312-8 du Code de la consommation, une offre de crédit à taux fixe doit nécessairement s’accompagner d’un échéancier de remboursement (ou tableau d’amortissement). Y sont récapitulés la totalité des versements qui devront être effectués par l’emprunteur. Doivent obligatoirement y être indiqués le numéro de l’échéance, le capital restant dû, le montant des intérêts (et de l’assurance) correspondant à la mensualité, le montant du capital remboursé, le montant de la mensualité ainsi que le coût global du crédit.

Tacite reconduction

Continuation d’un contrat Ă  durĂ©e dĂ©terminĂ©e au-delĂ  du terme initialement prĂ©vu sans qu’aucune formalitĂ© ne soit nĂ©cessaire. En clair, qui ne dit mot consent Ă  « remettre le couvert Â»â€¦

Taux de rendement net

Rapport entre le revenu net, déduction faite des coûts d’exploitation et le prix d’achat.

Taux de rendement « Prime »

Taux de rendement le plus bas obtenu sur un immeuble d’excellente qualité, pourvu des meilleures prestations et s’inscrivant dans un emplacement de premier ordre.

Taux de vacance

Rapport entre l’offre immédiatement disponible et le parc existant.

Taxe d’habitation

Due par toute personne (propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit) étant présente dans le logement au 1er janvier de l'année d'imposition. Comme la taxe foncière, elle est calculée à partir de la valeur locative cadastrale du logement.

Taxe foncière

Due annuellement par tous les propriétaires, aussi bien de biens immobiliers « bâtis » que de terrains « à bâtir », cette taxe est établie par l’administration fiscale en se basant leur valeur locative cadastrale.

TEG (taux effectif global)

Fixé par les organismes bancaires, ce taux doit apparaître sur toute offre de crédit immobilier. Le taux effectif global comprend notamment le taux nominal d’intérêt, les frais de dossier et le coût de l’assurance.

Thermographie

Procédé permettant d’enregistrer, au moyen d’une image, la chaleur émise par une scène en décomposant les infrarouges. Dans le bâtiment, la technique est utilisée pour évaluer les déperditions thermiques (pertes de chaleur) des constructions à l’échelle d’une ville, d’une région, ou de manière locale pour calculer la performance énergétique d’un logement ou d’une pièce. Après l’analyse, les images obtenues sont appelées thermogrammes.

Tontine

Clause prĂ©voyant qu’en cas de dĂ©cès de l’un des deux acquĂ©reurs d’un logement ayant fait l’objet d’une acquisition en commun, la part devant revenir Ă  l’autre sera exceptionnellement soumise au taux applicable aux ventes immobilières (entre 5 % et 10 %).

En effet, en l’absence d’une telle clause, c’est alors le taux d’imposition applicable aux droits de succession entre individus sans lien de parentĂ© (60 %) qui prĂ©vaudrait. Deux conditions doivent toutefois ĂŞtre rĂ©unies pour que la tontine soit valable : il doit s’agir de l’habitation principale des acquĂ©reurs et sa valeur ne doit pas dĂ©passer 76 000 â‚¬.

TPHE (Très Haute Performance Énergétique)

Label dont seules peuvent se prĂ©valoir les habitations affichant une consommation en Ă©nergie infĂ©rieure de 20 % Ă  celle qu’imposait la RT 2005, c’est Ă  dire 125 kWh/m²/an. Il est toutefois Ă  noter que les maisons labellisĂ©es BBC affichent des performances supĂ©rieures aux bâtiments « TPHE ».

TVA immobilière

ImpĂ´t indirect pesant sur les consommateurs et intĂ©gralement supportĂ© par eux. En France, le taux de la taxe sur la valeur ajoutĂ©e est de 20 % dans l’immobilier neuf, de 10 % dans l’ancien (par exemple, des travaux de rĂ©novation effectuĂ©s sur une habitation dont la construction s’est achevĂ©e il y a plus de deux ans) et de 5,5 % pour les travaux de rĂ©novation et/ou d’entretien thermique, c’est Ă  dire ayant pour but d’’amĂ©liorer les performances thermiques du logement qui en bĂ©nĂ©ficie.