Comment obtenir le bon prêt immobilier ?

Comment obtenir le bon prêt immobilier ?
partage(s)

Pour maximiser vos chances de concrétiser votre projet immobilier, obtenir le bon prêt à des conditions avantageuses est primordial...

Sachez convaincre sur la pertinence de votre investissement

Qu’il s’agisse de l’achat d’une résidence principale, secondaire, ou même d’un projet de mise en location, toute acquisition immobilière constitue, aux yeux de l’organisme prêteur, un investissement dans lequel il doit absolument avoir confiance. De fait, votre demande aura davantage de chances d’aboutir si le futur créancier constate que le projet repose sur des bases saines, à savoir une anticipation crédible de plus-value à moyen et long terme. Renseignez-vous donc sur le marché de l’immobilier local afin de vous assurer de deux critères essentiels :

  1. Que l’emplacement est objectivement suffisamment attractif (en tenant compte, par exemple, du niveau de la demande en logement sur place).
  2. Que vous avez négocié un prix qui vous permet, idéalement, d’être positionné en-deçà du marché local ou, a minima, de ne pas surpayer votre acquisition. En effet, une partie de la future plus-value se fait dès l’achat…

Bon à savoir

Pour obtenir la meilleure offre de financement pour votre projet immobilier, notre partenaire vousfinancer.com reste à votre entière disposition.

Soignez votre budget actuel et prévisionnel

Un banquier privilégiera un emprunteur qui épargne une partie de ses revenus, sans pour autant générer de découvert. En effet, une gestion saine de votre budget sera vue d'un bon œil et peut aider à gagner la confiance du prêteur. Ainsi, un banquier souhaite s’assurer que vous serez en capacité de vous acquitter des mensualités sur la durée. N’hésitez donc pas à dresser sur un tableur la liste de vos dépenses actuelles et refaites le même exercice en incluant le montant prévisionnel des mensualités. Si vos finances restent équilibrées avec un taux d’endettement inférieur à 33 % de vos revenus, les probabilités que votre projet soit accepté sont fortes. Vous pouvez aussi souligner l’épargne dont vous pourriez disposer, même dans d’autres établissements financiers, car celle-ci est considérée comme mobilisable, et il s’agit donc d’un avantage non négligeable.

Négociez sans se limiter au taux contractuel

Considérant les taux actuels particulièrement bas, il convient de mettre en concurrence les banques. Il faut aussi rappeler que, plus un prêt est court, et moins son coût est élevé. Quoi qu’il en soit, un crédit se compose non seulement de mensualités, mais également de frais liés à la gestion du dossier ainsi qu’à la modalité de garantie retenue (hypothèque ou caution). Tous ces éléments doivent donc être pris en compte, et pas uniquement le taux contractuel. Par exemple, une hypothèque autorise le créancier à saisir le bien immobilier en cas de défaut de paiement mais il s’agit d’une solution moins coûteuse que la caution, qui impose le versement régulier d’épargne sur un fonds garanti. Chaque solution présente ses avantages et inconvénients qu’il faut prendre le temps d’étudier en fonction de ses contraintes personnelles.

Bon à savoir

Actuellement, les taux immobiliers sont à leur plus bas niveau depuis 70 ans !

Choisissez soigneusement la bonne assurance emprunteur

Les banques sont frileuses vis-à-vis du risque d’impayé. Il est donc impossible d’obtenir un accord sans souscrire à une assurance et en choisissant la bonne, de substantielles économies peuvent être réalisées. En effet, il peut arriver que la proposition faite par la banque ne soit pas la solution la plus rentable. Suivant votre profil, il peut ainsi être préférable d'opter pour une délégation d’assurance, tout en sachant toutefois que la banque peut se montrer réticente car son intérêt serait que vous choisissiez son assurance. En tout état de cause, depuis le 1er octobre 2015, une Fiche Standardisée d’Information (FSI) a été mise en place afin d’obliger les assureurs à davantage de transparence vis-à-vis des emprunteurs pour faciliter leur choix.

Les points clés à retenir

Vérifier la viabilité du projet vous permettra de convaincre votre interlocuteur pour obtenir le meilleur un prêt possible. Ne négligez pas la prise en compte de tous les éléments de chacune des offres de prêt que vous obtiendrez : taux contractuel, frais de dossier, type de garantie, et coût de l’assurance.

La rédaction vous conseille :