Comment monter un plan de financement pour acheter votre logement ?

Prenez le temps d'établir un plan de financement solide avant tout achat immobilier. © Fotolia
partage(s)

Pour réaliser un achat immobilier, la maîtrise de votre budget capitale. Découvrez donc quelques clés qui vous permettront de monter un plan de financement solide.

L'importance de votre apport personnel

Le montant de votre apport personnel est un critère déterminant lorsque vous souhaitez solliciter une banque pour un emprunt :

  • Plus votre apport est important, plus la banque est en confiance car elle s'aperçoit de votre capacité financière et de votre bonne gestion.
  • Un gros apport personnel vous garantit également des intérêts à rembourser moins importants car le montant emprunté est moindre.

Votre apport peut provenir d'économies personnelles, d’une donation, de la participation au bénéfice de votre entreprise, d'un prêt à taux zéro...

Bon à savoir

Même s'il est possible d'emprunter sans apport personnel, les banques s'attendent généralement à ce que l’apport représente au moins 20 % du prix de votre acquisition.

Calculez le montant que vous pouvez emprunter

Pour concrétiser votre projet d'achat immobilier, vous devez également calculer votre capacité d’endettement, c'est-à-dire le montant que vous pouvez consacrer au remboursement des mensualités d'un crédit en prenant en compte l'ensemble de vos frais. Ainsi, la majorité des banques admettent que le montant de remboursement mensuel doit s’élever à 33 % de vos revenus, au maximum. De plus, les banques prennent aussi en compte le « reste à vivre » pour calculer votre capacité d’emprunt, ce qui signifie qu’en déduisant de votre revenu le montant du remboursement et vos dépenses courantes, vous ne devez pas vous retrouver dans une situation financière délicate.

Renseignez-vous sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre

Il existe plusieurs aides auxquelles vous pouvez prétendre pour financer votre achat immobilier :

  • PTZ + : c'est un dispositif d'aide à l'accession mis en place par l’État et accessible sous conditions de ressources. Il concerne tous les logements neufs et certains anciens.
  • Prêt action logement : si vous travaillez dans une entreprise de moins de 10 salariés, vous pouvez obtenir ce prêt pour l'achat de votre résidence principale.
  • Prêt conventionné : c'est un crédit qui donne droit à l’Aide Personnalisée au Logement (APL) et qui diminue le montant des mensualités de remboursement de votre crédit. Son montant peut s’élever à 100 % du coût de l’opération.
  • Prêt à l’Accession Sociale : il donne également droit à l’APL, c'est une sorte de prêt conventionné, mais octroyé sous conditions de ressources. Son taux d’intérêt varie selon la durée de remboursement.
  • Aides des collectivités : certaines communes accordent des prêts gratuits ou subventions facilitant l'accès à la propriété. Les conditions d’obtention varient d’une collectivité à l’autre et vous pouvez contacter votre mairie pour plus d'informations.

Les points clés à retenir

Lorsque vous établissez votre plan de financement en vue d’une acquisition immobilière, l'important est de connaître votre apport personnel et de déterminer votre capacité d'emprunt. N'hésitez pas aussi à vous renseigner concernant d'éventuelles aides auxquelles vous pouvez prétendre.

La rédaction vous conseille :