Comment évaluer le prix de vente d’un bien immobilier ?

Comment évaluer le prix de vente d’un bien immobilier ?
partage(s)

Estimer précisément la valeur de votre logement n'est pas toujours évident... Pour fixer le prix au plus juste de votre bien immobilier, il faut prendre en compte son emplacement, sa surface, son état général mais aussi les commodités à proximité.

L’emplacement de votre logement peut muliplier par 5 le prix !

Le premier critère à prendre en compte dans l'estimation d'un bien est son emplacement. D’une ville à une autre, voire d'un quartier à un autre, les prix au m² peuvent parfois varier du simple au quintuple ! Ainsi, pour vous donner un ordre d'idées, vous pouvez consulter les prix moyens pratiqués pour les biens similaires et à proximité.

Les grandes surfaces sont moins chères aux m²

Le prix au m² des petites surfaces est généralement plus élevé que celui des grandes surfaces car ils sont souvent plus prisés. Cependant, prendre en compte la surface ne signifie pas uniquement le nombre de m² au sol : le volume d’un logement est tout aussi important et se calcule grâce à la hauteur sous plafond. En effet, un bien présentant une belle hauteur sous plafond donne l’impression d’être aéré et permet également de mieux exploiter l'espace en créant, par exemple, une mezzanine.

Conseils de pro

Pour obtenir une estimation précise, vous pouvez utiliser l'outil d'estimation gratuite mis à disposition sur SeLoger.

Votre logement ne nécessite pas de travaux : un vrai plus

Généralement, le neuf se vend plus cher que l'ancien, à moins que le logement ne dispose d’un cachet exceptionnel ou de particularités comme des moulures d’époque, par exemple. Mais il s’agit de se pencher sur l’état général de votre logement : si celui-ci nécessite des travaux, il perdra de la valeur, alors que s’il a été refait à neuf, il en gagnera. Parmi les critères pouvant dévaluer votre logement :

  • Une installation électrique pas aux normes.
  • Des fenêtres ne disposant pas, au minimum, du double vitrage.
  • Une mauvaise isolation phonique du bien.
  • Aucun système d'aération de type VMC.

Votre habitation est proche de toutes les commodités : son prix augmente

Les commodités situées à proximité sont incontournables dans l’estimation de la valeur de votre bien. Il s’agit donc de lister celles dont dispose votre logement. Parmi les commodités qui valorisent un bien, on retrouve les transports en commun (tramway, métro, bus...), les commerces de proximité (pharmacie, boulangerie, supérette...) mais également les écoles et les parcs.

Bon à savoir

Concernant les appartements, l'étage peut également faire varier le prix. Ainsi, un bien situé au rez-de-chaussée ou au dernier étage sans ascenseur est souvent dévalué par rapport à un logement à un étage intermédiaire, à plus forte raison si l’immeuble comporte un ascenseur.

Pour une estimation immobilière au plus juste, prenez tout en compte

D'autres critères, parfois vus comme secondaires, peuvent faire varier la valeur de votre bien :

  • L’orientation du logement : pour un ensoleillement optimal et plus de luminosité.
  • La présence d’un digicode, d’un interphone ou d’un système de surveillance.
  • Beau parquet massif, cheminée ancienne ou autres particularités dans le logement.
  • L’état général des espaces communs, dans le cas d'une copropriété.

Les points clés à retenir

De nombreux éléments permettent de déterminer la valeur de votre bien : son emplacement, sa surface, son état général, les commodités à proximité, ainsi que de nombreux critères annexes qui constituent la singularité de votre logement.

La rédaction vous conseille :