Les signes qui montrent qu’un logement est négociable

Les signes qui montrent qu’un logement est négociable
partage(s)

Vous souhaitez acheter et vous avez repéré un logement qui répond à vos attentes... cependant son prix dépasse votre budget. Voici tout ce qu’il faut savoir pour pouvoir bien négocier le prix d’un bien immobilier. 

Vous pensez avoir déniché le bien immobilier idéal sur un site d’annonces immobilières (SeLoger par exemple…). Cependant, son prix de vente vous semble surestimé par rapport au marché. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à négocier. Notre rédaction vous présente les signes à repérer pour pouvoir faire baisser le prix du logement de vos rêves.

Un prix de vente supérieur au marché ne se vendra pas

Un logement dont le prix de vente est supérieur au marché ne se vendra pas. Pour négocier son prix, il est nécessaire de réaliser une étude du marché local, en visitant d’autres biens (avec différentes agences) et en imprimant toutes les estimations réalisées dans le quartier afin de certifier leur véracité. Il peut être également judicieux d’imprimer les annonces de logements équivalents (surface, étage, etc.), vendus à des prix inférieurs, afin de les soumettre au vendeur.

Négocier Logement GpointStudio
Les habitations surévaluées presque tout le temps vendues à des prix inférieurs. © gpointstudio

Sombre, sans ascenseur… ces défauts qui permettent de négocier

De nombreux critères permettent de négocier le prix d’un bien immobilier. Avant de visiter un logement, l’idéal est donc de repérer ses défauts éventuels directement dans l’annonce. Cela vous permettra de préparer la négociation au préalable. Par exemple, un appartement situé au rez-de-chaussée ou au premier étage risque d’être peu lumineux. Or, le prix d’un logement sombre peut être revu fortement à la baisse. C’est également le cas des appartements sans ascenseur, situés en étage élevé. Néanmoins, aucun outil ou barème officiel n’existe pour la décote des biens immobiliers. La marge de négociation variera donc sensiblement d’un logement à l’autre.

Escalier Machiavel007
L'absence d'ascenseur pour les biens situés après un troisième étage est un handicap. © machiavel007 

Que faire lorsque des travaux sont « à prévoir » ?

Un logement vendu avec « travaux à prévoir » peut voir son prix diminué du coût estimé des travaux. Pour la négociation, il est donc conseillé de joindre un devis détaillé pour les travaux nécessaires

Un logement mis en vente depuis plus de 2 mois facilite la négociation

Si un bien immobilier est en vente depuis plus de 2 mois, il se peut que son propriétaire rencontre des difficultés pour vendre. Dans ce cas, vous pourrez négocier plus facilement (en fonction de la rapidité avec laquelle le propriétaire souhaite vendre). Cependant, avant de formuler votre offre, il est nécessaire d’indiquer au vendeur que d’autres biens similaires vous intéressent. Cela pourrait même l’inciter à vous faire une nouvelle proposition, par crainte de perdre un acheteur potentiel.

Vente Logement Sébastien Rabany
Un logement, qui est depuis plusieurs mois en vente, est plus facilement négociable. © DR

Estimer le prix d'un logement en quelques clics

Sur Internet, de nombreux outils gratuits, comme LaCoteImmo, permettent d'estimer le prix d’un logement, en fonction de différents critères : ville, quartier, étage, année de construction, surface, etc.

La rédaction vous conseille :